Logo Assembly Logo Hemicycle

Encore une année écoulée et toujours pas de justice pour Daphné, déclare le rapporteur de l'APCE Pieter Omtzigt

« Une autre année s'est écoulée, la troisième, et il n'y a toujours pas de justice pour Daphne Caruana Galizia », a déclaré Pieter Omtzigt, rapporteur de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe pour le suivi de la Résolution 2293 (2019) sur l'assassinat de Daphne Caruana Galizia et l'Etat de droit à Malte, dans une déclaration, à l'occasion du troisième anniversaire de sa mort.

« Même si trois suspects ont été inculpés il y a près de trois ans, même si l'intermédiaire a avoué il y a près d'un an, le procès des personnes accusées du meurtre de Daphné n'a toujours pas commencé. La ‘compilation des preuves’ préalable au procès, qui a commencé en 2017, piétine sporadiquement, dans la confusion, sans qu'on puisse en voir la fin ».

« Bien que les enquêtes magistrales sur les informations de Daphné sur la corruption de haut niveau ne mènent nulle part après 3 ans et demi, le Premier ministre tente de mettre fin à l'enquête publique indépendante sur son assassinat après seulement un an. Cette enquête a fait des progrès remarquables en permettant de faire la lumière de manière officielle et publique sur des circonstances plus larges entourant sa mort. Elle doit être autorisée à remplir son mandat large et inclusif ».

« Mes pensées vont à la famille de Daphné en ce triste jour. Trois années ont passé, mais nous n'avons pas oublié et nous n'oublierons pas. Le combat n'est pas terminé ».