Logo Assembly Logo Hemicycle

Des rapporteurs de suivi de l’APCE préoccupés par l'explosion de violence lors de manifestations à Erevan

« Nous sommes vivement préoccupés par la violence qui a explosé lors de manifestations à Erevan, notamment les attaques contre le parlement et des bâtiments publics et l’agression physique du Président de l’Assemblée nationale qui a dû être hospitalisé », ont déclaré Boriana Åberg (Suède, PPE/DC) et Kimmo Kiljunen (Finlande, SOC), corapporteurs pour le suivi de l’Arménie.

« Nous comprenons la tristesse, la déception et la colère de la population arménienne face aux derniers développements dans le Haut-Karabakh, tels que reflétés dans les termes de l’accord tripartite conclu entre l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Russie. Ces sentiments ne doivent toutefois pas se transformer en violences entre les citoyens ni contre les symboles des institutions démocratiques de la République d’Arménie ».

« Les Arméniens ont le droit de demander des comptes à leurs dirigeants politiques, mais ils doivent le faire dans le cadre d’un État démocratique qui respecte la prééminence du droit. L’Arménie a prouvé qu’elle était capable de surmonter d’immenses obstacles politiques de manière pacifique. Il ne devrait pas en être autrement cette fois-ci. L’Arménie ne doit pas s’écarter de la voie démocratique qu’elle a choisie. En ces temps difficiles, ce choix ne doit pas être sacrifié ni renié au nom de la colère ou de la revanche », ont-ils ajouté.