Logo Assembly Logo Hemicycle

Le Président de l'APCE et le Président de la Chambre des représentants du Maroc saluent les relations entre les deux organes

Lors d’une vidéoconférence aujourd’hui, Habib El Malki, Président de la Chambre des Représentants du Royaume du Maroc, et Rik DAEMS, Président de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), ont passé en revue les différents aspects de la coopération positive qui se consolide entre les deux institutions parlementaires.

Les deux parties ont exprimé leur satisfaction quant à la qualité de leurs relations, et se sont mis d’accord pour marquer en 2021 le dixième anniversaire de l’octroi, en 2011, au Maroc du statut de partenaire pour la démocratie auprès de l’APCE, de manière à refléter l’importance stratégique de ce partenariat.

A cette occasion, Le Président de l’APCE a salué le rôle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans le monde arabe et son implication dans la lutte contre les changements climatiques, tout en soulignant que « le Maroc était un pays très important pour l’APCE ».

M. Daems a passé en revue les priorités politiques de l’APCE, notamment en ce qui concerne l’environnement et les droits humains, ainsi que les résultats positifs de la coopération avec le Maroc, tout en plaidant pour la continuation active de la participation du parlement marocain aux travaux de l’Assemblée et en encourageant le Maroc à adhérer aux conventions du Conseil de l’Europe, notamment la Convention sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels, également appelée « la Convention de Lanzarote », et la Convention sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique également appelée « Convention d’Istanbul ».

De son côté, M. El Malki, a mis en exergue la participation active de la délégation parlementaire marocaine aux travaux de l’APCE, le rôle du Maroc dans la lutte contre le terrorisme et la préservation de la paix et de la sécurité, ainsi que les progrès réalisés par le Royaume dans l’édification de l’Etat de droit, citant à titre d’exemple : les réalisations en matière de lutte contre la violence à l’égard des femme, l’égalité entre les sexes, la lutte et la prévention de la torture, la gestion de la problématique migratoire et la lutte contre la traite des êtres humains que la migration est susceptible d’occasionner.

Dans ce contexte, le Président de la Chambre des Représentants du Parlement du Maroc a fait remarquer qu’après trois phases d’évaluation du partenariat, en 2013, 2015 et 2019, les rapports établis par l’APCE font état du caractère irréversible de l’édification de l’Etat de droit et du renouveau démocratique que connait le Maroc, ce qui plaide en faveur de l’évolution du statut de partenaire pour la démocratie vers une forme plus avancée.

En conclusion, le Président de l’APCE et le Président de la Chambre des Représentants du Parlement du Royaume du Maroc ont convenu de continuer la discussion sur les moyens de marquer le 10ème anniversaire du partenariat entre le Maroc et l’APCE, en évoquant la possibilité d’organiser une visite d’une personnalité marocaine de plus haut niveau à l’occasion de l’une des prochaines parties de session de l’Assemblée de 2021.