Logo Assembly Logo Hemicycle

Les Etats doivent faire plus pour éradiquer le profilage ethnique, selon une commission de l’APCE

Les Etats européens doivent adopter des lois pour interdire le « profilage ethnique », s'ils ne l'ont pas encore fait, et encourager les forces de police à prendre des mesures plus fermes contre les comportements racistes, a déclaré la Commission égalité de l'APCE.

Approuvant un projet de résolution, basé sur un rapport de Boriss Cilevičs (Lettonie, SOC), lors d'une réunion aujourd'hui par vidéoonférence, la commission a souligné que la pratique discriminatoire du profilage ethnique - lorsque la police arrête des personnes ou enquête sur elles en raison de leur appartenance ethnique, sans aucun motif raisonnable et objectif, était encore « une pratique courante » en Europe.

Cette pratique contribue aux préjugés, stigmatise certaines parties de la population, mine la confiance du public dans la police et réduit l'efficacité du travail de la police en le rendant plus prévisible, a déclaré la commission.

Les parlementaires ont appelé les dirigeants et dirigeantes politiques et les responsables de la police à condamner clairement cette pratique, et ont demandé que les opérations d’interpellation et de fouille soient enregistrées et que les agent·e·s engagé·e·s dans ces opérations soient clairement identifié·e·s.

Il·elle·s ont également demandé une formation antiraciste pour la police, des mécanismes de plaintes indépendants dotés de ressources suffisantes et une meilleure mise en œuvre des recommandations pertinentes de l'ECRI, l'organe antiraciste du Conseil de l'Europe.