Logo Assembly Logo Hemicycle

Le Président de la Commission des migrations de l'APCE réagit aux arrivées de migrants à Ceuta

Le Président de la Commission des migrations de l'APCE a demandé instamment à l'Espagne et au Maroc de travailler ensemble pour trouver d'urgence une solution à la situation à Ceuta, suite à l'arrivée d'un nombre important de migrants dans cette ville.

Depuis le lundi 18 mai 2021, plus de 8000 migrants en provenance du Maroc, dont 1500 enfants migrants non accompagnés, ont franchi la frontière espagnole.

"Cette crise met une pression énorme sur les centres d'accueil de Ceuta, qui ne sont pas en mesure de recevoir un nombre aussi important de migrants et de demandeurs d'asile, créant des conditions qui mettent des vies en danger. Malheureusement, nous avons été témoins d'une situation similaire à Lesbos, en Grèce, il y a quelques jours, en visitant le centre d'accueil et d'identification temporaire de Mavrovouni", a déclaré Pierre-Alain Fridez (Suisse, SOC).

"Je demande instamment aux gouvernements européens - lorsqu'ils discutent du nouveau pacte migratoire de l'Union européenne - de créer davantage de possibilités légales pour les migrants de traverser les frontières à des fins de migration et d'asile, et d'intensifier leurs efforts pour prévenir le trafic et la traite des migrants", a-t-il ajouté.

M. Fridez a également souligné qu'un mécanisme de solidarité plus efficace entre les pays européens devait être mis en place de toute urgence afin de soulager la pression sur les pays frontaliers en première ligne.