Logo Assembly Logo Hemicycle

Rik Daems, Président de l'APCE : que 2022 soit l'année durant laquelle les parlements travaillent ensemble pour inverser le cours de la montée de l'autoritarisme

Dans un message annuel de fin d'année, Rik Daems, Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, a rappelé certains des succès et des défis de 2021.

« C'est avec à la fois des revers et des réussites que nous résumons l'année 2021. La pandémie de covid-19 continue de maintenir fermement l'Europe et le monde sous emprise. Plus que jamais, il est essentiel que les parlements restent les gardiens du respect de la démocratie, des droits humains et de l'État de droit, en veillant à ce que toutes les mesures de protection ne remettent pas en cause nos libertés fondamentales », a déclaré le Président.

Passant en revue les travaux de l'Assemblée au cours de l'année, le Président a souligné son action récente en matière d'environnement : « Pour notre Assemblée parlementaire, 2021 marque également une année de réalisations majeures. La plus importante est sans doute notre vote unanime visant à reconnaître que vivre dans un environnement sûr, propre, sain et durable est un droit humain fondamental qui devrait également être reconnu comme tel dans les textes juridiques de référence tels que la Convention européenne des droits de l'homme. Cela représente un changement de paradigme dans la protection de l'environnement, et je suis fier que notre Assemblée ait pris l'initiative sur cette question – notamment en respectant les souhaits des jeunes et des générations futures ».

Le Président a poursuivi en soulignant qu'en 2022, l'Assemblée parlementaire devait intensifier ses travaux. « Les défis communs qui nous attendent sont nombreux. Poursuivre nos efforts pour garantir le droit à un environnement sain, mettre fin à la violence à l'égard des femmes par la mise en œuvre effective de la Convention d'Istanbul, et inverser le cours de la montée de l'autoritarisme – nous avons du travail en perspective ».

« Lorsque nous, Européens, nous rassemblons, parlementaires, présidents, ministres et militants, nous avons vraiment une chance de faire la différence. Nous l'avons fait avant, et nous pouvons le faire à nouveau », a conclu le président.