Logo Assembly Logo Hemicycle

Aucune circonstance ne justifie les disparitions forcées, affirme l’APCE

« Aucune circonstance, quelle qu’elle soit, qu’il s’agisse d’une menace de guerre, d’un état de guerre, d’une instabilité politique interne ou de tout autre état d’exception, ne peut être invoquée pour justifier les disparitions forcées », a déclaré aujourd’hui l’APCE. Elle a regretté vivement qu’elles restent « une pratique criminelle courante encore aujourd’hui » dans l’espace géographique couvert par le Conseil de l’Europe et partout dans le monde.

Le texte adopté, basé sur le rapport préparé par André Gattolin (France, ADLE), constate que malgré les efforts de la communauté internationale et de certains acteurs locaux, la coopération entre les pays concernés « laisse à désirer ».

Par conséquent, les Etats européens « devraient donner le bon exemple », par la ratification de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées (CED) et sa mise en œuvre effective, dans la législation et la pratique nationales, souligne la résolution adoptée.