Logo Assembly Logo Hemicycle

Le Président de l'APCE demande l’ouverture de couloirs humanitaires pour toutes les personnes qui en ont besoin en Ukraine

« Le jeudi 24 février 2022 a malheureusement changé le cours de l'histoire, avec le début de l'agression de la Fédération de Russie contre l'Ukraine. Il n'y a pas d'alternative à la paix et au dialogue constructif, mais il existe des règles et des principes juridiquement contraignants qui doivent être pleinement respectés pendant un conflit armé », a déclaré le Président de l'APCE, Tiny Kox.

« J'ai parlé plus tôt dans la journée avec la Vice-Première ministre ukrainienne, Olha Stefanyshyn, et la Présidente de la délégation ukrainienne auprès de l'APCE, Maria Mezentzeva, qui ont soulevé la question de la situation humanitaire désastreuse de certaines villes bloquées par les forces militaires russes.

Je demande donc instamment à la Fédération de Russie de respecter ses obligations en vertu du droit international humanitaire, notamment les Conventions de Genève de 1949 et leurs protocoles additionnels, qui prévoient que la population civile et ceux qui ne participent plus aux combats, tels que les prisonniers, les blessés et les malades, soient protégés. Il s'agit d'une obligation légale qui ne connaît pas d'exceptions.

La Fédération de Russie doit veiller à ce que l'aide humanitaire, l'assistance et les fournitures médicales, ainsi que les livraisons de vivres, parviennent sans entraves à tous ceux et toutes celles à qui elles sont destinées, en particulier les personnes les plus vulnérables, notamment les personnes âgées, les femmes, les enfants et les handicapés. Pour ce faire, des couloirs humanitaires doivent être ouverts pour éviter toute interruption des services essentiels tels que l'eau, la nourriture, l'électricité et les installations sanitaires. Je demande instamment à la Fédération de Russie de le faire immédiatement.

Je salue les efforts des organisations humanitaires qui travaillent sans relâche pour atteindre tous ceux et toutes celles qui en ont besoin, et je suis convaincu qu’elles poursuivront leur action.