Logo Assembly Logo Hemicycle

Les appareils numériques devraient intégrer des outils de blocage des annonces pornographiques pour protéger les enfants

Tous les appareils numériques devraient intégrer par défaut des outils faciles à utiliser de contrôle parental et de filtrage et blocage des annonces pornographiques pour combattre l’exposition des enfants aux contenus réservés aux adultes, a affirmé l’Assemblée. Ces outils de contrôle devraient être « toujours activés dans les espaces publics, tels que les établissements scolaires, bibliothèques et maisons des jeunes ».

En adoptant à l'unanimité une résolution basée sur le rapport préparé par Dimitri Houbron (France, ALDE) les parlementaires ont exprimé leur vive préoccupation par « l’exposition sans précédent des enfants aux images pornographiques, qui nuit à leur développement psychique et physique ». Cette exposition, ont-ils dit, « augmente les risques de construction de stéréotypes sexistes nuisibles, d’addiction à la pornographie et de relations sexuelles précoces et malsaines ».

Le texte adopté invite les États membres à examiner les moyens et dispositions existants pour combattre l’exposition des enfants à ces contenus « en vue de remédier aux lacunes dans la législation et les pratiques ». Il demande l’élaboration d’une législation « imposant l’utilisation d’outils de vérification de l’âge à la fois aux sites internet spécialisés dans l’hébergement de contenus pour adultes et aux médias et réseaux sociaux généralistes qui comportent des contenus pour adultes ».

Le texte prône également la mise en place d’un bouton d’alerte, ou autre solution similaire, permettant aux enfants de signaler leur accès accidentel à des contenus pornographiques et envisager des actions de suivi, comme des avertissements ou des sanctions pour les sites internet concernés.

Les parlementaires ont demandé un débat public sur l’exposition des enfants à la pornographie et sur les moyens et les dispositions de lutte contre cette exposition.