Logo Assembly Logo Hemicycle

Les femmes en première ligne de la guerre et de la paix

La Commission sur l'égalité de l'APCE a défini des moyens pour que les femmes soient mieux protégées dans les situations de conflit, plus impliquées dans les négociations de paix, et mieux représentées dans la reconstruction et la guérison dans les situations post-conflit.

Approuvant un projet de résolution basé sur un rapport de Yevheniia Kravchuk (Ukraine, ADLE), la commission a déclaré que les femmes devaient être habilitées à jouer un rôle plus important au sein des plus hautes instances décisionnelles et dans les négociations de paix.

« Les femmes ont la capacité de résister, de s’adapter et d’innover, de guérir et de communiquer - et elles doivent aussi être reconnues comme dirigeantes », a déclaré la commission, soulignant que les femmes chefs d'Etat ont été parmi celles qui ont le mieux géré la pandémie de covid-19.

« La guerre actuelle en Ukraine montre une fois de plus que si les femmes et les filles figurent parmi les premières victimes des conflits, notamment en tant que victimes de violences sexuelles liées au conflit – agissements qui constituent l’un des actes de guerre les plus cruels et systématiques –les femmes sont aussi sur le devant de la scène politique, militaire et humanitaire », ont déclaré les parlementaires.

« Les députées ukrainiennes ont montré pendant le conflit qu’elles étaient capables d’attirer l’attention de la communauté internationale sur le drame qui se déroule en Ukraine et d’agir inlassablement pour mettre fin à la guerre, tout en réfléchissant à la façon dont les lois et les politiques pourraient contribuer à la paix et à la réconciliation après le conflit », ont-elles ajouté.

Le rapport devrait être débattu par l'Assemblée plénière en juin.