Logo Assembly Logo Hemicycle

Garantir un accès effectif aux médicaments prescrits, tout en prévenant « une dépendance délétère »

La dépendance aux médicaments prescrits est le résultat d’un processus « insidieux et progressif qui pousse à perdre le contrôle de sa propre vie dans la quête du soulagement » procuré par le médicament, a déclaré la Commission permanente. Et une telle dépendance constitue un « problème social systémique et particulièrement complexe qui nécessite une approche globale et pluridisciplinaire ».

En suivant les propositions du rapporteur, Joseph O'Reilly (Irlande, PPE/DC), la Commission permanente a demandé aux états membres du Conseil de l’Europe de suivre les orientations de l’OMS et d’élaborer des lignes directrices nationales sur le bon usage des médicaments prescrits qui présentent un risque de dépendance, en trouvant le juste équilibre entre deux impératifs concurrents : garantir un accès effectif aux médicaments prescrits, et prévenir une dépendance délétère à ces médicaments.

Le Comité des Ministres, ont dit les parlementaires, devrait envisager de formuler une recommandation sur les droits des patients en lien avec l’utilisation de médicaments prescrits, qui énoncerait, entre autres, le droit à l’accessibilité effective et à la disponibilité des médicaments essentiels, y compris ceux qui contiennent des substances contrôlées au titre du droit international, ainsi que le droit de toute personne de jouir du meilleur état possible de santé physique et mentale, sans dépendance ni addiction.