Logo Assembly Logo Hemicycle

Les co-rapporteurs de l'APCE sur l'Arménie préoccupés par les informations faisant état de crimes de guerre ou de traitements inhumains présumés perpétrés par les forces armées azerbaïdjanaises

Arménie - Azerbaïdjan
©Shutterstock

Les corapporteurs de l’APCE sur l’Arménie préoccupés par des informations faisant état de crimes de guerre ou de traitements inhumains présumés perpétrés par les forces armées azerbaïdjanaises

« Nous sommes préoccupés par les nombreuses informations faisant état de crimes de guerre ou de traitements inhumains présumés perpétrés par les forces armées d'Azerbaïdjan », ont déclaré Kimmo Kiljunen (Finlande, SOC) et Boriana Åberg (Suède, PPE/DC), corapporteurs de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) pour le suivi des obligations et engagements de l'Arménie.

« Nous notons que le Bureau du Procureur militaire d'Azerbaïdjan a décidé d'enquêter sur les faits et nous espérons que ces enquêtes seront publiques et transparentes. Alors que les deux parties se rejettent mutuellement la responsabilité de la reprise des hostilités, les forces armées azerbaïdjanaises occupent le territoire arménien en violation de la souveraineté territoriale de l'Arménie et de l'obligation de l'Azerbaïdjan, en vertu du Statut du Conseil de l'Europe, de régler les conflits par des moyens pacifiques », ont ajouté les corapporteurs.

« Nous appelons donc les autorités azerbaïdjanaises à se retirer immédiatement de toutes les parties du territoire de l'Arménie et à libérer les prisonniers de guerre sous leur contrôle. Seule la voie diplomatique permettra d'apporter une réponse juste et durable au conflit, qui bénéficiera aux populations des deux États », ont-ils conclu.