Logo Assembly Logo Hemicycle

Rencontre d’étude sur le rôle des parlementaires dans la lutte contre les violences faites aux femmes

Chambre des Représentants du Parlement du Maroc

La Chambre des Représentants du Parlement du Maroc et l’APCE ont organisé le 5 décembre une rencontre d’étude sur le rôle des parlementaires dans la lutte contre les violences faites aux femmes, au siège du Parlement à Rabat, dans le cadre du programme conjoint « Appui au mécanisme national de prévention de la torture au Maroc et au développement du rôle du Parlement dans la consolidation de la démocratie au Maroc 2020-2023 », financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le Conseil de l’Europe.

Parmi les participants à cet événement figuraient des parlementaires, membres de la Commission de justice, de législation et des droits de l’homme, et d’autres commissions du Parlement marocain, des membres de l’APCE et du Réseau parlementaire pour le droit des femmes de vivre sans violence, des experts nationaux et internationaux, le représentant de l’Union européenne au Maroc, ainsi que la Cheffe du Bureau du Conseil de l’Europe au Maroc.

Les participants ont principalement échangé sur les standards internationaux et les travaux du Conseil de l’Europe en matière de violence à l’égard des femmes et la violence domestique, sur la Convention d’Istanbul, ainsi que sur les avancées et les engagements du Maroc en la matière, en ce qui concerne l’autonomisation des femmes et la garantie de leurs droits

Le principe d’égalité entre hommes et femmes au Maroc a été consacré par la Constitution de 2011. La loi n° 103.13 est ensuite entrée en vigueur en septembre 2018 et fut incorporée dans le Code pénal marocain ; elle vise principalement à assurer une protection juridique aux femmes victimes de violences. Par ailleurs, le Nouveau Modèle de Développement souligne l’importance d’assurer une tolérance zéro pour toutes les formes de violences et de discrimination à l’égard des femmes.