Logo Assembly Logo Hemicycle

Destruction du barrage de Nova Kakhovka dans la région de Kherson en Ukraine : déclaration des dirigeants du Conseil de l’Europe

Conseil de l'Europe - Drapeaux
©Council of Europe

Le ministre des Affaires étrangères de la Lettonie et président du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, Edgars Rinkēvičs, le président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, Tiny Kox, et la Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe, Marija Pejčinović Burić, ont fait la déclaration suivante :

Nous condamnons avec la plus grande fermeté la destruction du barrage de Nova Kakhovka dans la région de Kherson en Ukraine. Cet acte commis sans aucun discernement a provoqué le déplacement de nombreux civils et mis en péril leurs moyens de subsistance, ce qui risque d’entraîner une nouvelle crise humanitaire insensée. Nous sommes vivement préoccupés également par les graves conséquences potentielles pour l'environnement, pour la sécurité énergétique et pour la sûreté nucléaire, qui pourraient s'étendre au-delà de l'Ukraine.

Le barrage de Nova Kakhovka est sous occupation depuis les premiers jours de l'agression brutale injustifiée, à grande échelle et non provoquée de la Fédération de Russie contre l'Ukraine. La Russie porte l’entière responsabilité des violations du droit international humanitaire, y compris des crimes de guerre, et notamment des attaques contre des infrastructures civiles essentielles.

Le Conseil de l'Europe est déterminé à soutenir et à promouvoir les efforts nationaux et internationaux visant à faire en sorte que des comptes soient demandés aux responsables de violations. Une mesure concrète va être prise à cet effet avec le lancement imminent du Registre international des dommages causés par l'agression de la Fédération de Russie contre l'Ukraine, première composante nécessaire et juridiquement contraignante d'un futur mécanisme international d'indemnisation ».