Logo Assembly Logo Hemicycle

Les rapporteurs de l'APCE mettent en garde contre l'extradition de Julian Assange vers les États-Unis

Julian Assange
©Shutterstock

Les rapporteurs généraux sur les défenseurs des droits de l'homme et les lanceurs d'alerte, ainsi que sur les prisonniers politiques, de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Emanuelis Zingeris (Lituanie, PPE/DC) et Sunna Ævarsdóttir (Islande, SOC), ont mis en garde contre l'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis.

« Le traitement sévère réservé à Julian Assange jusqu'à présent et la longue peine de prison qu'il risque aux États-Unis s'il est extradé, ont un effet dissuasif sur la liberté d'information, la liberté d'expression et le déclenchement d’alerte en général. Daniel Ellsberg, qui a divulgué les « Pentagon Papers », est à juste titre considéré comme un héros pour sa contribution à la fin de la guerre du Viêt Nam. Julian Assange, qui a publié des informations précises sur des violations flagrantes des droits humains commises par des agents de l'État en Irak et ailleurs, mérite lui aussi d'être reconnu et non puni », a déclaré M. Zingeris.

« Julian Assange s'est fait de puissants ennemis aux États-Unis. S'il était extradé, il risquerait de subir de graves violations des droits humains, notamment des mauvais traitements en détention, et une peine de prison disproportionnée. C'est donc avec une grande inquiétude que nous avons appris la décision rendue le 6 juin par la Haute Cour de Londres, refusant à Julian Assange la permission de faire appel des décisions autorisant son extradition », a déclaré Mme Ævarsdóttir.

« Nous appelons également la communauté internationale à prendre toute mesure susceptible de mettre un terme à la procédure d'extradition de Julian Assange, afin de prévenir les violations des droits humains, qui semblent plus imminentes que jamais », ont déclaré les rapporteur.e.s. Les deux rapporteur.e.s notent que l'Assemblée a déjà soutenu la libération de Julian Assange et rappellent les déclarations de la Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe appelant le Royaume-Uni à mettre fin à la détention arbitraire de Julian Assange et à empêcher son extradition.