Logo Assembly Logo Hemicycle

Le rapporteur général sur la liberté des médias demande instamment au Parlement albanais d’abandonner les modifications de la loi sur les médias

Stefan Schennach (Autriche, SOC), rapporteur général de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur la liberté des médias et la protection des journalistes, a exprimé aujourd'hui sa vive préoccupation quant à la possibilité que le Parlement albanais adopte un certain nombre d’amendements à la législation actuelle relative aux médias en ligne, malgré de sévères critiques au niveau international, notamment de la part d’organisations sur la liberté des médias et de la Commission de Venise du Conseil de l'Europe.

« La législation proposée par le Premier ministre albanais en tant que « paquet anti-diffamation » vise à créer un organe administratif qui sera habilité à ordonner aux médias de supprimer des reportages sur des questions pouvant « porter atteinte à la dignité des individus », sous peine de lourdes amendes. Il est évident qu'une telle loi peut avoir un effet dissuasif sur la liberté des médias en raison de ses termes généraux », a déclaré le rapporteur.

« Je me réfère à l'Avis No. 980/2020 de la Commission de Venise du 19 juin 2020, qui déclare clairement que la loi souffre d'imprécision et serait susceptible d'avoir un ‘effet dissuasif’, supprimant la libre discussion et le discours politique dans le secteur albanais de l'internet. Je partage le point de vue de la Commission de Venise selon lequel le texte des projets d’amendements, à moins qu’il ne soit profondément révisé, risque de faire plus de mal que de bien à la liberté d’expression en Albanie, dans la mesure où les médias en ligne sont concernés », a ajouté M. Schennach.

« Par conséquent, je demande instamment au Parlement albanais d’abandonner les propositions actuelles et de relancer l'ensemble du processus », a conclu le rapporteur.