Logo Assembly Logo Hemicycle

En Turquie, les corapporteurs du suivi pour l’APCE saluent un dialogue ouvert et franc avec les autorités

Visite de suivi en Turquie

Suite à leur visite en Turquie du 21 au 24 mars en tant que corapporteurs du suivi pour l'APCE, John Howell (Royaume-Uni, CE/DA) et Boriss Cilevics (Lettonie, SOC) ont salué le dialogue ouvert et franc avec les autorités turques lors de la discussion des dernières résolutions de l'Assemblée, notamment les Résolution 2376 (2021) et Résolution 2347 (2020).

« Bien que les conditions sanitaires aient entravé les récents contacts, nous apprécions la reprise des discussions en face-à-face fondées sur le respect mutuel et l’excellente coopération avec les autorités et la délégation turque auprès de l'APCE », ont-ils déclaré.

« Notre visite s'est principalement concentrée sur l'exécution des arrêts de la Cour européenne des droits de l'homme - dans ce contexte, nous avons eu l'occasion d'assister à la dernière audience d'Osman Kavala dans le procès Gezi à Istanbul - et sur les questions relatives à l'Etat de droit et aux procès équitables. Nous avons également examiné la préparation des prochaines élections présidentielles et parlementaires, prévues en 2023, y compris les amendements à la législation électorale actuellement examinés par la Grande Assemblée nationale », ont-ils dit.

« Lors de nos contacts, nous avons souligné que les activités menées par la Commission de suivi de l'APCE visent à promouvoir nos valeurs communes, ce qui nous permet de rechercher des solutions juridiques et politiques dans l’esprit d’une coopération véritable. Nous avons souligné que la Turquie, qui est l'un des premiers Etats à avoir rejoint notre Organisation, apporte une contribution majeure aux activités du Conseil de l'Europe. Dans le domaine des réfugiés, par exemple, le pays a acquis un savoir-faire qui est une source d'inspiration pour l'Europe d'aujourd'hui. »

« C'est, à notre avis, l'une des raisons pour lesquelles la Turquie doit montrer la voie en renforçant ses institutions et en faisant prévaloir l'État de droit, la démocratie et les droits humains dans le pays. Nous suivrons de près ces développements et poursuivrons nos discussions dans le cadre de la Commission de suivi », ont-ils ajouté.