Logo Assembly Logo Hemicycle

Les Etats doivent faire beaucoup plus pour lutter contre le blanchiment d'argent

L'APCE a de nouveau exhorté les Etats membres du Conseil de l'Europe à faire davantage afin de faciliter la confiscation des avoirs illicites, y compris en renversant la charge de la preuve compte tenu du caractère illégal des actifs, soulignant que les efforts nationaux et internationaux pour lutter contre le blanchiment d'argent sont encore « loin d’avoir atteint les objectifs proclamés ».

Approuvant une résolution et recommandation sur la base d’un rapport de Thorhildur Sunna Ævarsdóttir (Islande, SOC), la Commission permanente de l'Assemblée a appelé les Etats à donner à leurs cellules de renseignement financier (CRF) des ressources suffisantes et une pleine autonomie pour fonctionner libre de toute ingérence politique dans leurs activités.

Les organes chargés de faire respecter la loi - tels que la police, le ministère public et les tribunaux - devraient également être renforcés, de même qu'un dialogue constructif avec le secteur privé (entités déclarantes) pour améliorer la qualité des déclarations de d’opérations suspectes.

Enfin, la Commission permanente a demandé la fermeture de tous les programmes d’octroi de la nationalité en échange d’investissements, car ils risquent de saper la lutte contre le blanchiment d’argent.